Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar





Ψ Messages : : 315
Ψ Date d'inscription : 20/01/2015



Message Sujet: Re: Contexte Général Jeu 3 Déc - 0:40

Once Upon a Time
« 9 Septembre 2001 »


Cela aurait pu être un jour comme un autre. Celui de la fin d'un bel été et du début d'un automne qui s'annonçait des plus doux. Cela aurait pu... mais cela ne fut pas. Et le 9 septembre 2001 restera à jamais, et pour tous, comme le jour qui changea radicalement et sans doutes à jamais la face du monde.

Tout commença à New York, cette ville qui ne dormait jamais mais qui, ce jour là, vit ses habitants s'éveiller dans le bruit et l'horreur. Il n'était pas encore 9H du matin quand les premiers grondements se firent entendre. En tout juste une poignée de minutes le ciel s'obscurcit devenant plus sombre encore que lors d'une nuit sans lune. Le sol se mit à trembler, menaçant de s'ouvrir telle une gueule béante impatiente de tout dévorer. Les gens témoigneraient plus tard s'être précipités qui à sa fenêtre qui dans la rue et tous, absolument tous, affirmeraient avoir senti leurs gorges se nouer quand ils avaient assisté, impuissants, à l'effondrement des tours jumelles du World Trade Center. Ces imposantes dames s'étaient effondrées d'un coup, un seul, offrant à une population autant tétanisée que terrifiée le plus sombre des spectacles. Un feu d'artifices où flammes, éclats de verre et corps réduits à l'état d'allumettes en fusion se mêlaient en un macabre tableau. Le champs des agonisants venait emplir les airs, se répandant dans toute la ville qui, elle, semblait même incapable de seulement réagir.

Les médias, toujours si prompts à venir se repaître des malheurs du monde, s'emparaient déjà de l'affaire et s'empressèrent, du moins dans un premier temps, de mettre ce chaos naissant sur le dos de quelques hérétiques, de quelques terroristes en goguette. Mais les œilletons de verre de leurs caméras eurent vite fait de les détromper tous... et de leur montrer cette vérité que, s'ils ne parvenaient pas encore à y croire, les Hommes ne pourraient plus jamais nier. Là, dans ce brasier comme craché par le Diable lui-même, s'élevèrent dans les cieux ces choses étranges. Apparitions translucides et aux reflets irisés qui virevoltèrent dans les airs émettant un chant sinistre et lugubre qui en fit frissonner plus d'un. Certains, présents sur les lieux, jureraient avoir aperçu un phénix là où d'autres assureraient avoir vu un serpent ailé aux yeux dorés. D'autres encore mettraient leurs mains sur leurs livres saints et affirmeraient avoir vu une troupe d'anges étranges et vengeurs s'élever dans le ciel et darder le monde de leur argenté regard. Les déclarations divergeraient mais toutes se rejoindraient cependant sur un point : cela n'avait rien de normal ni encore moins d'humain ! Et le mot serait finalement lâché, prononcé : Magie...

La Magie, jusque là recluse dans les pages jaunies des livres pour enfants ou sur les pellicules des films, cette magie là existerait-elle donc ? Pas encore le temps de se poser pour y songer car déjà les créatures célestes et infernales entamaient une bien étrange sarabande, combat où chaque pirouette n'était jamais faite que pour mieux tenter de pourfendre autrui. Les créatures se livraient une guerre violente et effrayante qui, faute de les voir périr ou même seulement tomber, fit s'effondrer nombre d'autres immeubles et périr bien d'autres innocents. Dans les rues la plupart des gens hurlaient, certains priaient, tous étaient effrayés par ce souffle de mort qu'ils sentaient désormais peser sur leurs nuques. Ils allaient mourir, ils en étaient certains ! Pourtant ils se trompaient...Leur heure n'était pas encore venue. Et, tout aussi rapidement qu'elles étaient apparues, les créatures disparurent, s'évanouirent dans les ténèbres qui enveloppaient toujours la ville.

L'instant suivant les médias du monde entier s'animaient, tombaient eux aussi dans la terreur. La Basilique St Pierre de Rome, la Grande Synagogue de Budapest, la  ville de la Mecque  furent les premières  à s'écrouler. Partout de par le monde les dépêches affluaient et avec elles grandissait le nombre d'édifices réputés saints détruits. Tous les médias devenaient fiévreux, relayant ces nouvelles qui les sidéraient pourtant totalement. Des créatures désormais qualifiées d'infernales se matérialisaient ici et là, fondant sur les lieux de culte et les faisait littéralement exploser sous leurs assauts furibonds. Les gouvernements avaient eu beau se montrer pour une fois réactifs ils se retrouvaient impuissants face à ce danger qu'ils n'avaient jamais soupçonné ! Si la Magie ne leur était pas totalement inconnue, ces créatures démoniaques, elles, dépassaient et de très loin l'entendement. Le Monde était attaqué et nul ne savait comment y faire face. Nul ne savait d'ailleurs simplement pas comment y survivre !

Et, malheureusement pour l'Humanité, ce jour ne devait pourtant être que le commencement. Celui d'une nouvelle ère. Celui, surtout, d'une nouvelle guerre. Une guerre totale qui pousserait l'Homme à faire face non seulement à ses erreurs mais aussi à ses plus grandes peurs. Saurait-il se montrer à la hauteur du défi mortel qui lui était imposé ?
   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Ψ Messages : : 315
Ψ Date d'inscription : 20/01/2015



Message Sujet: Re: Contexte Général Jeu 3 Déc - 0:40

Once Upon a Time
« Décembre 2002 »


Le monde ne se remit pas. Jamais. Pendant les mois qui suivirent les sinistres événements du 9 septembre 2001 le monde tenta de comprendre. Ce qui s'était passé. Ce qui avait bien pu provoquer ce Chaos dans lequel l'Humanité toute entière était depuis plongée et sans réel espoir de jamais pouvoir s'en extirper.

Aux quatre coins de ce monde comme désormais plongé dans une nuit éternelle ou presque les gouvernements semblèrent faire preuve d'intelligence, mettant en commun leurs ressources matérielles et humaines pour mener à bien cette enquête des plus ardues. Ils tentèrent dans un premier temps d'étouffer la nouvelle galopante et qui prouvait non seulement l'existence de la Magie mais aussi le fait que les dirigeants du monde entier savaient... et se taisaient. Les nations découvraient avec plus de colère que d'étonnement avoir été bernées. Non seulement le monde sorcier était bel et bien réel mais il se trouvait là, tapi au milieu de tous, simplement protégé des yeux de tous par un sortilège qui n'était plus. Les êtres dénués de magie se découvrirent Moldus et soudainement les contes de leur enfance prirent un tout autre intérêt pour eux. Comme s'ils avaient, depuis toujours, été les récipiendaires de la Vérité. Grimée pour ne pas être crue mais la Vérité quand même. Et là ce fut l'insurrection furibonde qui commença à fleurir dans les cœurs et les âmes.

Les sorciers étaient responsables. Ils étaient coupables ! Ces êtres qui n'avaient pas de nez crochus mais nombre de balais volants étaient des menteurs, des dissimulateurs ! Des choses bien plus encore que des êtres humains ! Et cette magie qui coulait dans leurs veines était une abomination source de tous les maux ! La révolte menaçait sur la Terre entière et déjà les gouvernements devaient faire face à des vagues de contestations sans précédent. Ils tentèrent de communiquer à grands renfort de campagne de propagande mais il était déjà trop tard. Nul ne les écoutait guère plus. Les continents asiatiques et africains furent les premiers à sombrer dans l'anarchie. Les populations, effrayées et en colère renversèrent les gouvernements les uns après les autres. L'Amérique suivit de peu et bientôt la rébellion gagna le vieux continent européen.

Les Moldus suspiscieux au point d'en devenir paranoïaques voyaient des sorciers partout. Et en chaque sorcier ils trouvaient un ennemi qu'ils s'empressaient d'exécuter. Innocents ou coupables, bons ou mauvais, la chasse était ouverte.  Les populations, livrées à elles-mêmes, s'organisaient en milices et en armées de fortune qui sous prétexte de faire régner l'ordre laissaient surtout s'exprimer leurs plus sombres et meurtrières pulsions. Les exécutions de sorciers s'enchaînaient à un rythme effréné et les morts se comptèrent bientôt par millier. Les Moldus s'estimaient dépossédés de leur Terre et entendaient la récupérer peu importait le prix !

Mais c'était sans compter sur la force de riposte des sorciers qui eux aussi s'organisèrent pour mieux se défendre. Si les Mangemorts avaient jusque là semblé bien moribonds les événements les propulsèrent de nouveau sur le devant de la scène. Nombreux étaient ceux qui, horrifiés ou terrifiés par la haine et la vindicte des Moldus, décidèrent d'embrasser les idéaux pour le moins extrémistes des Mangemorts. Et ici et là les rares médias encore aptes à diffuser faisaient état de violentes attaques sorcières. Là aussi le nombre de morts ne cessait de grimper. Le Chaos régnait et nul ne semblait pouvoir l'arrêter.

Pourtant tous n'avaient pas renoncé. Tous n'étaient pas tombé dans le tourbillon destructeur de la haine et de la violence gratuite. Et partout dans le monde des armées de l'ombre virent le jour rassemblant dans leurs rangs aussi bien sorciers que moldus. Des êtres qui faisaient fi de leur différences et qui voulaient trouver non seulement un moyen de ramener raison et paix sur le monde mais aussi des réponses à leurs innombrables questions. Les Hommes se battaient, s'entre tuaient mais semblaient avoir même oublié jusqu'à la raison de leur scission. Aveuglés par leur soif de vengeance ces combattants en oubliaient même qui étaient leurs véritables ennemis. Ces créatures dont les médias reportaient scrupuleusement chacune des apparitions. Ces entités qui l'année dernière avaient semé la terreur à New York et laissé dans leur sillage mort et désolation.

Nul ne pouvait affirmer avec certitude savoir qui, ou plutôt ce qu'elles étaient mais tous s'accordaient pour dire qu'elles faiblissaient. Lorsqu'elles étaient apparues elles avaient su faire exploser des blocs entiers de buildings en une poignée de secondes. Mais, au fil des semaines et des mois, leur force semblaient décliner. Et, toujours selon les médias, elles avaient été aperçues pour la dernière fois tournoyant au-dessus de la capitale anglaise de Londres. Rumeur ou pas certains prétendent qu'elles s'y étaient rassemblées, virevoltant et tournoyant dans la ville comme si elles cherchaient quelque chose. Ou, plutôt... quelqu'un. Certains prétendirent même les avoir entendus émettre ce qui ressemblait à un chant tandis qu'ils fondaient sur une maison précise... avant que d'être comme repoussés par une force invisible qui fit muer leur chant en de longs et suraiguës hurlements d'une chose que les prétendus témoins ne purent décrire que comme étant de la douleur.

Dès lors les investigations reprirent officiellement ou non et tous les efforts se concentraient dorénavant sur la ville anglaise qui semblait être la seule au monde à avoir été non pas épargnée mais protégée. Certes des édifices comme Westminster et le London Eye avaient été détruits par les créatures. Certes aussi ici comme ailleurs le peuple était divisé poussant les sorciers et les moldus à s'affronter en des luttes aussi fratricides que meurtrières. Mais ici le soleil se levait chaque matin pour mieux se coucher chaque soir. Ici la lune baignait de sa lumière argentée les nuits de ceux qui ne cessaient de se féliciter de leur bonne étoile . Sans même se demander un seul instant si cette fameuse chance ne cachait pas autre chose. Et pourtant...

Les témoins des apparitions n'étaient pas tous des affabulateurs ou des êtres en quête de gloriole. Certains étaient juste d'honnêtes observateurs. Et ce qu'ils disaient était vrai. Les créatures avaient faibli mais, curieusement, alors qu'elles rejoignaient Londres elles semblaient regagner en vigueur … tout comme elles semblaient étrangement plus pacifiées. Comme si se trouvait dans cette ville la source même de leur force. Peut-être même bien la source de leur existence. Et ce fut là que la rumeur commença à courir. Celle de ces humains par qui tout arriva. Celle de ces humains par qui, un jour et d'une manière ou d'une autre, tout finirait.

Combien étaient-ils et quels étaient leurs noms personne ne le sait avec certitude. Juste des spéculations, des élucubrations... Certains murmurent même que le Ministre de la Magie anglaise était du nombre de ces êtres qui s'étaient rendus à New York. Chacun pour une raison, dans un but qu'ils n'atteignirent pourtant jamais. On murmure que parmi eux se trouvaient des êtres damnés et des êtres bénis. Des vaisseaux humains portant en eux ces entités aujourd'hui libres. Ce qu'il se passa là-bas relève tout autant du réel que de l'imaginaire mais certains affirment que ces êtres ont, de par leurs choix et leurs actions, scellé le destin de toute l'Humanité. Qu'ils ont ouvert une brèche entre les mondes du visible et de l'invisible. Ces humains auraient été aspirés par les Limbes éternelles. On dit que la plupart y sont encore mais que quelques uns en ont réchappé et, depuis, se cachent. Et que ce seraient eux, ces rescapés, que les Entités rechercheraient inlassablement. Parce que sans ces humains là les Entités savent qu'elles ne pourront demeurer éternellement sur Terre et se devront de rejoindre la geôle éternelle des Limbes.

Légende, racontar de comptoir ou vérité nul ne le sait vraiment. Mais … et si tout cela était vrai ? Et si tout ce Chaos n'était du qu'à une poignée d'humains ? Et si trouver ces humains permettait de mettre fin à ce cauchemar éveillé ?

Beaucoup de questions et si peu de réponses pour l'instant. Et cette seule certitude : le monde est en guerre. Et il ne tient qu'à vous d'y prendre part... et de choisir votre camps. Sorcier comme Moldu votre destin ne vous appartient déjà plus vraiment mais vous avez encore la liberté illusoire de tenter de combattre. La question qui se pose à vous maintenant est : qui combattrez-vous ? Rejoindrez-vous la lutte opposant les Moldus aux êtres pourvus de Magie ? Ou préférerez-vous tenter de débusquer les Rescapés et tenter de comprendre leur secret ?

Faites votre choix ! Mais n'oubliez pas une chose : quoique vous décidiez il vous faudra en assumer les conséquences !

   

   
Revenir en haut Aller en bas
 

Contexte Général

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte et Histoire.
» Créer une fiche de contexte avec une image en arrière-plan
» Islam et Coran
» Tapisserie de Bayeux
» Din l'contexte...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Temptations :: Ψ La Bible de Seven Ψ :: ϟ Préparez-vous au pire :: Le Monde de Seven :: Le Contexte-