Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar





Ψ Messages : : 315
Ψ Date d'inscription : 20/01/2015



Message Sujet: La Presse Moldue Jeu 5 Fév - 16:22


 

 




 
 

     
Breaking News
« A vous les studios !  »




Parce que le monde Moldu n'a jamais été autant agité que ces temps-ci nous ne saurions vous recommander de venir fourrer vos petits nez dans ces articles qui pourraient surprendre même les sorciers !

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Ψ Messages : : 315
Ψ Date d'inscription : 20/01/2015



Message Sujet: Re: La Presse Moldue Jeu 5 Fév - 16:24

Au nom de la loi...
« Lorsque la Violence hurle et que le gouvernement se tait  »


C'était il y avait quelques mois à peine, pas même un an. Cette soirée d'Halloween que nul, hormis peut-être le gouvernement, n'oubliera jamais. Une fraîche soirée d'automne. Un air de fête qui flotte dans les airs alors que, dans les rues, se croisent et se frôlent des ribambelles d'enfants grimés et souriant, pressés d'aller de porte en porte quémander quelques friandises et autres chocolats. Nous sommes à Londres, capitale de l'Angleterre. Les rues sont sûres, on ne cesse de nous le rabâcher de communiqués en communiqués. Le terrorisme n'est qu'un fantasme que les détracteurs du gouvernement agitent pour mieux le décrédibiliser. Notre nation est forte, et sûre. Et la population peut dormir paisiblement, elle est en sécurité. Vraiment ? Alors pourquoi, cette nuit-là, tant de personnes ont-elle été blessées et même tuées ? Pourquoi des familles portent-elles aujourd'hui le deuil de cet enfant, de cette mère ou de ce frère disparus bien trop tôt ?

Le communiqué fait par la secrétaire d'état, Rachel Norrington, suite à cette tragédie fut tout aussi laconique que possible. Des chiffres, encore et encore. Le nombre des blessés et des morts distillés au milieu du montant des dégâts matériels réduisant le coût d'une vie humaine à celui d'un vulgaire lampadaire ! Et puis ces statistiques, encore plus assommantes, qui tentent de nous convaincre que la violence est partout dans le monde et que, nous, pouvons nous estimer heureux de n'être pas plus souvent et plus durement touchés... Enfin, quelques maigres paroles sensées apaisées les chagrins et étouffer les peurs. Le gouvernement veille ! Et, il châtiera ses terroristes responsables de ce déplorable incident. Quelle humanité dans ce discours purement politicien !

Pourtant, et pour faire preuve d'objectivité, il faut reconnaître que, suite à ce qui ne saurait être qualifié que d'horreur, des mesures ont été prises, des enquêtes lancées et des terroristes présumés arrêtés. Devons-nous pour autant louer l'efficacité, aussi relative qu'éphémère, du gouvernement de Seth Carmichael ? Certainement pas. En y regardant de plus près, la majorité des mesures annoncées attendent encore d'être appliquées. Les enquêtes, d'après des sources officielles de Scotland Yard, n'ont mené à rien de concluant. Quant aux suspects si promptement arrêtés ils ne sont pas encore jugés ou ont déjà été relaxés. Le gouvernement s'enlise mais la population, elle, continue de trembler.

Tant d'incidents survenus depuis l'automne dernier et qui n'ont jamais été élucidés ni encore moins cités par le secrétariat d'état à la Défense ? Des incendies, toujours d'origine criminelle, et qui réduisent en cendres des blocs entiers de la capitale. Des agressions et des vols dont le nombre ne cessent d'augmenter de jour en jour... Une criminalité en hausse, n'en déplaise aux si satisfaisantes statistiques de Lady Rachel Norrington. Elle qui se vante de pouvoir éradiquer le terrorisme semble pour le moment incapable d'assurer la protections de ses propres concitoyens. Dire qu'elle est inactive serait cependant mentir !

Voilà des mois que ses escouades spéciales traquent, sans relâche un homme du nom de Caleb O'Connelly. Trader connu et respecté de tous, Mr O'connelly vient de passer pas moins de quatre années en prison pour de sombres histoires de détournement de fonds. Il ne nous appartient pas de contester ce jugement de la cour mais, cependant, il est de notre devoir de nous interroger sur le bien-fondé de cet acharnement dont cet homme est victime. Quatre années de sa vie passées derrière les barreaux d'une prison et retenu éloigné de cette femme et de cette fille qui sont les siennes. Quatre années pendant lesquelles Mr O'connelly fut le plus exemplaires de prisonniers comme le démontre son dossier. Et, lorsque sa peine fut réduite et qu'il obtint sa libération anticipée pour bonne conduite, voilà de nouveau les mâchoires d'acier d'une justice décidément bien partiale qui reviennent le poursuivre.

Encore une fois, que Caleb O'Connelly ait, ou non cela demeure encore nébuleux, des crimes qui lui ont été reprochés à l'époque, il a depuis payé sa dette à la société. Et celle-ci, en dehors des forces de police, semble prête à lui donner une chance de se reconstruire. Mais, déjà, l'ombre d'acte terroriste plane sur lui. On le soupçonne, on le traque à coups de commandos anti-terroristes au point même de transformer la Gare de King's Cross en véritable champs de batailles dont les dégâts coûteront des millions et laisseront des séquelles psychologiques à bien des gens. Et tout cela pour quoi ? Caleb O'Connelly est toujours libre et, mieux encore, aucune charge n'a jamais pu être retenue contre lui ! Erreur judiciaire parmi tant d'autres penseront certains. Peut-être... ou peut-être pas !

Car que penser quand on découvre les terrifiantes conséquences que pareil acharnement peut induire ? Hier soir nous apprenions de source ministérielle que l'ancienne compagne de Mr O'Connelly, l'inspectrice Deborah O'Shaughnessy, avait été agressée à son domicile. Menée en urgence à St Thomas où des soins lui furent administrés, elle y fut enlevée. Et le père de la jeune mère, le très respecté Pasteur O'Shaughnessy, nous confirmait qu'il avait reçu un message lui apprenant la mort de sa fille. Torturée, violentée et assassinée sans même que son corps ne soit rendu à sa famille... La colère gronde car, cette-fois, c'est un membre de Scotland Yard qui pourrait avoir été mortellement touchée. Et parmi ses collègues nombreux sont qui affirment que l'acharnement de leurs chefs envers l'ancien compagnon de la disparue n'a fait qu'attiser les haines et les rancoeurs. On prétend même que la jeune femme aurait été victime de terroristes membres de l'IRA, désireux d'infliger une bonne leçon à celui dont on faisait bien trop grand bruit !

En réalité peu importent bien les raisons de pareille barbarie ! Ce qui ressort de cette tragédie humaine est surtout, et avant tout, l'incompétence la plus totale des autorités ! Retranchée derrière ses conseillers, Rachel Norrington refuse de faire le moindre commentaire, la moindre déclaration refusant par là même au peuple le droit de savoir. Savoir pourquoi ces impôts qui ne cessent d'augmenter et sensés financer les mesures sécuritaires du gouvernement sont en fait usées à des fins bien plus personnelles ! Savoir pourquoi tant d'effectifs sont lancés à la poursuite d'un homme que la justice elle-même a fini par réhabiliter plutôt qu'à la poursuite des terroristes, les vrais ! Ceux qui ont fait mis Londres à feu et à sang à Halloween. Ceux qui, aujourd'hui, ont fait d'une innocente petite fille de huit ans une orpheline de mère. Ceux qui, demain, pourraient s'en prendre à nous aussi !

Alors que Rachel Norrington cesse de parler et agisse enfin ! Qu'elle use de nos impôts pour autre chose qu'à des enquêtes futiles et traquent ces terroristes qui ne cessent de sévir, de plus en plus violemment ! Elle prétend être le cauchemar du milieu criminel et terroriste ? Alors qu'elle le prouve avant que de devenir notre cauchemar à nous !

Gaïa Warhol

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Ψ Messages : : 315
Ψ Date d'inscription : 20/01/2015



Message Sujet: Re: La Presse Moldue Jeu 5 Fév - 16:27

Avez-vous vu cet homme ?
« Recherche Secrétaire d'Etat à la Justice désespérément »


Décidément, il semblerait que notre gouvernement aime à se retrouver sous les feux des projecteurs et plus encore au cœur des intrigues plus ténébreuses les unes que les autres ! Certaines mauvaises langues verraient là un effort désespéré, et plutôt pathétique il faut bien le dire, trouvé par nos chers dirigeants pour faire parler d'eux... Et, bien que loin de nous l'idée de prêter foi à de tels ragots, il faut bien admettre que cela une manière comme une autre de faire oublier leur si parfait manque de résultats ! La nation ne cesse de plonger dans une crise tant économique que sociale et notre gouvernement, lui, sombre dans la plus parfaite des inactions ! A croire que ces chères têtes dirigeantes auront du abuser de leurs vacances hors de prix -et en espérant que celles-ci n'aient pas été financées par ces impôts qu'ils ne cessent de nous faire cracher au bassinet ! - et oublier que, pendant qu'eux sirotent leurs cocktails la majorité de leurs concitoyens, eux, peinent à seulement boucler leurs fins de mois !

Mais ne nous moquons pas car l'heure, si elle n'est pas encore grave, est néanmoins des plus préoccupantes. Cette-fois c'est notre si sérieux et probe secrétaire d'état à la Justice, Mr Lester Addams, qui vient se rappeler à notre bon souvenir. Et certainement pas de la manière dont il l'aurait souhaité. Homme réputé efficace et plutôt discret, il semble juste de dire que depuis sa nomination, la justice semblait ne s'en porter que mieux. Certes certains ajustements demeurent à accomplir mais l'ensemble de la nation semblait saluer le courage dont cet homme qualifié de progressiste fait preuve. Vouloir dépoussiérer et révolutionner une institution comme plongée dans le formol est des plus nobles ! Y parvenir, un défi de taille et qui, si jamais il y parvenait, ouvrirait une voie royale à Mr Addams. A condition, cependant, que ce cher monsieur daigne refaire surface !

Bien que les sources officielles refusent encore de faire le moindre commentaire, nous avons pu établir de source sûre que Lester Addams a bel et bien disparu. Ni sa femme, la généticienne de renom Heaven Addams, ni ses collègues ou amis n'ont eu de ses nouvelles depuis plusieurs jours. Hormis l'ironie de voir le défenseur de la Justice manquer à l'appel nous ne pouvons que nous inquiéter des informations qui nous parviennent à la rédaction et selon lesquelles l'homme aurait été aperçu pour la dernière fois dans les toilettes d'un bar. Histoire glauque penserez-vous ? Certes pas, Mr Addams n'étant pas, à l'instar de Mrs Norrington récemment aperçue à l'Overlook, du genre à faire dans le scandaleux ! Après vérifications il semblerait que le sang et des lambeaux de peaux appartenant au secrétaire d'état aient été retrouvés sur les lieux et, depuis, on murmure que les services de Scotland Yard sont sur les dents. On les comprend !

Une demande de rançon a été envoyée à son épouse et bien que celle-ci soit dans l'impossibilité de nous le confirmer, il semblerait qu'un échange soit prévu. Nous espérons évidemment que celui-ci aboutira et que Mr Addams sera retrouvé vivant et en aussi bonne forme que possible. Mais, et bien que nous compatissions à l'inquiétude et à la souffrance de ses proches il est de notre devoir de nous interroger : si même un secrétaire d'état peut ainsi se faire enlever en plein Londres, quid de la sécurité du simple concitoyen lambda tel que vous et moi ?

Et comment des dangereux criminels comme ceux responsables de cet odieux, mais magistral, enlèvement peuvent-ils encore se promener librement ? D'après nos sources et nos investigations il pourrait ne s'agir que de très jeunes gens, des drogués à la santé mentale visiblement dérangée. Les fruits pourris de notre société hurleront certains. Des enfants perdus et appelant au secours argueront d'autres. Nous, nous nous conterons de dire que la société finit par récolter ce qu'elle a semé et que, dans cette triste histoire, les coupables sont plus nombreux qu'on ne le penserait. Nous avons enfanté ces monstres et nous en payons le prix ! Quand le gouvernement assumera-t-il les conséquences de ses actes ?

Et, puis, sans rire : mais que fait la police ? Pardonnez-nous, c'est vrai, ce sont les vacances encore ! Courage Mr Addams ! Vos subordonnés viendront vous sauver... dès qu'ils auront fini de barboter en sirotant une bière bien fraîche !


Gaïa Warhol

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Ψ Messages : : 315
Ψ Date d'inscription : 20/01/2015



Message Sujet: Re: La Presse Moldue Jeu 5 Fév - 16:29

Des ombres dans les flammes
« Elles dansent autour de nous, au cœur des brasiers ! »


31 octobre 2000, tout un quartier londonien s’embrase de la plus incompréhensible des manières ! Un incendie ? Une explosion ? Non, certainement pas. Encore aujourd’hui, le gouvernement est incapable de dire où le feu a pris, comment, par qui ! Des Terroristes ? Nous attendons toujours les revendications ! Les maigres arrestations qui ont suivi ? Toutes terminées par des relaxes ! Un accident ? Certainement pas ! Si les flammes ont ravagé les immeubles, ce ne sont pas de brûlures, que la plupart des gens présents sont morts, cette nuit-là. Les autopsies ont révélé des crises cardiaques, peut-être dues à la frayeur… Des mutilations, dont ils sont incapables de dire, par quelles armes elles ont été infligées ! Mais les témoins parlent pourtant bel et bien d’hommes masqués, brandissant contre eux, des armes étranges, d’apparence anodine ! De simples baguettes de bois. Un camouflage, ou bien pire encore ?

12 novembre 2000, un bar se transforme en brasier, dans la banlieue londonienne ! Là encore, beaucoup gageaient pour un accident ! Une bonbonne de gaz défectueuse ? Une cigarette oubliée ? Les pompiers ont pourtant été incapables de déterminer la source de ce véritable désastre, très vite classé et oublié, dans les pages des faits divers. Une femme, pourtant, a tout fait pour faire éclater la vérité, demandant une autopsie de son défunt mari, victime de cette véritable tuerie, la finançant même d’elle-même. Résultat sans appel, crise cardiaque… Sur un homme pourtant en très bonne forme physique, étrange similitude, avec ces morts d’Halloween… Morts de peur ? Une véritable épidémie !

29 décembre 2000, un club très privé prend feu en plein cœur de Soho et des dizaines d’escorte-girls et de clients trouvent la mort. Du propriétaire, il ne sera jamais fait mention par les autorités, comme il vous sera impossible d’en apprendre plus, en vous rendant au cadastre de la ville. On évoque la possibilité que l’endroit, qui tenait plus de la maison close que du bar, aurait appartenu à une célèbre amatrice d’art. Mais rien d’officiel. L’enquête ? Mystérieusement très vite reprise à son compte par une cellule policière spéciale, qui en a dessaisis Scotland Yard, dès le lendemain de son ouverture ! « Ils ont débarqué avec un ordre ministériel et ont tout embarqué » Voilà tout ce que l’un des policiers a pu nous confier, avouant ensuite ne se souvenir de rien d’autre. Qu’y avait-il vraiment à cacher, dans ce qu’on essaie à nouveau de faire passer, pour un acte terroriste de plus petite envergure, que celui d’Halloween ? De quelle mouvance se réclame ces opposants sortis de nulle part ? Fanatiques religieux ? Opposants politiques ? Silence radio, tout comme aucune liste des victimes n’a jamais été clairement établie ! Une manière de cacher un trafic de femmes, venues des pays de l’est illégalement, comme certains l’on murmuré ? Ou à nouveau, des illusionnistes de l’identité, seraient-ils passés par là ?

Des meurtres inexpliqués. Des cadavres sans identité. Des disparitions mystérieuses. Pendant combien de temps encore, nous prendra-t-on pour des idiots, aveugles et sourds ? S’ils parviennent encore à camoufler ce qu’ils nomment de petits incidents isolés, les manifestations de violence de grande ampleur, de cette société cachée, semblent désormais échapper à tout contrôle !

Depuis quelques temps déjà, notre gouvernement semble avoir à cœur de nous faire avaler bien des couleuvres, mais qui croient-ils encore duper réellement ? Combien de temps encore, vont-ils masquer ce gouvernement de l’ombre dans le gouvernement, ce monde bien dissimulé derrière un voile d’illusions, mais qui n’en est pourtant pas moins réel ? Ou meilleure question encore, dans combien de morts encore, nous dirons-ils enfin la vérité ? Voilà quelle est la véritable question, que tout le monde se pose aujourd’hui.


Rhys N. Corrigan

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé






Message Sujet: Re: La Presse Moldue

Revenir en haut Aller en bas
 

La Presse Moldue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Communiqué de presse
» Revue de presse décembre 2010
» La presse écrite et notre marine
» Revue de presse Janvier 2011
» Quelle presse lisez-vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Temptations :: Ψ La Bible de Seven Ψ :: ϟ Préparez-vous au pire :: Le Monde de Seven :: La Presse-