Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar





Ψ Messages : : 315
Ψ Date d'inscription : 20/01/2015



Message Sujet: Sorcière Hebdo Jeu 5 Fév - 16:35


 

 




 
 

     
Potins en vue !
« Attention ils vous concernent peut-être !   »




Vous aimez à vous gausser et vous délecter des derniers potins en date ? A vous repaître des mésaventures de vos voisins ou amis ? Alors ouvrez-vite notre journal ! Vous ne serez pas déçus ! Cependant prenez garde car, demain, vous pourriez être la cible de nos plumes plus que baveuses !

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Ψ Messages : : 315
Ψ Date d'inscription : 20/01/2015



Message Sujet: Re: Sorcière Hebdo Jeu 5 Fév - 16:39

Alexandre De Habsbourg
« Se paie la femme de notre plus illustre banquier ?  »


C'est un adage bien connu, l'argent ne fait pas toujours le bonheur. Notre directeur de Gringotts, Uriel Linoge, semble devoir en faire les frais.

Tout ce qui brille n'est pas d'or, et son "irréprochable" épouse, Samara, anciennement Nemirowsky, ne serait visiblement pas d'un naturel économe quand il est question d'amour. Rappelez-vous, il y a peu encore, nous vous apprenions avec enthousiasme les noces de l'un des couples les plus glamours du moment. À peine marié, déjà trompé, il semblerait qu'Uriel Linoge ait trouvé un sérieux concurrent en la personne d'Alexandre de Habsbourg. Qui donc ? Ni plus ni moins que le peintre le plus acclamé par la critique dernièrement.

Son nom ne vous inspire rien ? Le nom d'emprunt qu'il utilise vous éclairera sûrement davantage, puisque l'artiste se fait ni plus ni moins connaître sous le pseudonyme d'Archange, pseudonyme qui lui aurait d'ailleurs été soufflé par sa séduisante maîtresse, avec laquelle sa relation ne date pas d'hier. En confidence, il a en effet confié à votre humble écrivaillon la nature des plus sulfureuses de sa relation avec cette "ex" qui ne l'est clairement pas tant, se riant par ailleurs de toute discrétion. Nul doute que Samara Linoge, épouse et - au demeurant mère - devra répondre de ses mœurs légères.

Quant à ce cher Uriel, notre Harpagon des temps modernes, espérons qu'il veille mieux sur nos gallions que sur sa propre épouse !


J.R. (@ Ancienne Joueuse Jane Hardwick)

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Ψ Messages : : 315
Ψ Date d'inscription : 20/01/2015



Message Sujet: Re: Sorcière Hebdo Jeu 5 Fév - 16:48

Jacob O'Connor ?
« Attention, écrivain bourré en vu ! »


Je n'aime pas médire sur les gens, c'est bien connu, mais lorsque l'immoralité d'un type est établie, je cours jusqu'au premier salon de thé de vieilles peaux, histoire de voir ce qu'il en est.

Et quelle n'est pas ma surprise d'apprendre que scandale a éclaté autour de la personnalité insipide de Jacob O'Connor !

Petite piqûre de rappel pour ceux qui seraient à la ramasse: dans les épisodes précédents, le jeune prodige a rompu avec une jolie fille que nous laisserons anonymes pour son bien (sachez simplement qu'elle tient un cinéma sur le chemin de traverse et qu'elle a monté sa société sous le nom de Jane Hardwick, et que si personne ne vient voir ses films elle va crever de faim. Le message est passé)

Or donc, depuis fin novembre, notre écrivain préféré est parti sur un coup de tête aux Etats-Unis où on ignore à peu près ce qu'il a fait (apparemment, alcool et sexe furent les principales activités de O'Connor).
Jusque-là, ça va. Qu'est-ce qu'on a apprit ? Que cet écrivain était un beau salaud qui, ô ciel ! fait une importante consommation de boisson, et qui mériterait sincèrement de voir son prochain recueil de poèmes publiés (aux éditions "SortiLittéraire" par un éditeur patient, calme et proche du génie.

Et que s'est-il passé hier ?
Il semblerait que de retour par avion (ndlr: moyen de locomotion moldu dans les airs), O'Connor aurait descendu sur la piste d'atterrissage complètement ivre, portant une armure - oui ! et en même temps ça ne s'invente pas, ça ! - accompagné de deux adorables jeunes femmes - le genre à se trouver au bois de Boulogne, si vous voyez ce que je veux dire - que notre écrivain appelait du manière fort chevaleresque: "My lovely ladies".

Jusque-là, tout va bien, à priori... Mais, le personnel de l'aéroport, voulant lui parler fort courtoisement a affronté un événement imprévu. O'Connor aurait sorti une épée - une lame de près de deux mètres - puis aurait menacé les gens autours de lui.

Et le pire, c'est que personne ne l'a arrêté, et certaines rumeurs prétendent que notre ministre de la magie bien-aimé serait intervenu dans cette affaire et aurait tout fait pour que l'affaire ne s'ébruite pas.

Mais voilà, en qualité de journaliste indépendant, il m'a paru de mon devoir de faire paraître cet article, que ce soit dans la Gazette du Sorcier, ou dans le non moins estimable journal Sorcière-Hebdo.

Qu'arrivera-t-il dans les jours à venir à O'Connor ?
L'affaire est à suivre, mesdames et messieurs !

U. D.

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Ψ Messages : : 315
Ψ Date d'inscription : 20/01/2015



Message Sujet: Re: Sorcière Hebdo Jeu 5 Fév - 16:51

Alexandre De Habsbourg
« Toute la vérité sur ce peintre de pacotille »


Sur cette photo, notre boulet national vient de se rendre compte de l'étendue de sa connerie. S'en remettra-t-il ? Oui, les cons s'en remettent toujours, hélas.

Alexandre de Masturbourg

Il est bête, il est lourd, il est bavard. Sa médiocrité n’a d’égale que la haute opinion qu’il s’est fait de lui-même. Impulsif, agressif et obtus, voilà ce qu’il est, et que quelques cafards puissent s’amouracher de sa personne est l’ultime preuve de l’abaissement des hommes et femmes de notre époque. Ses peintures ne sont que des croûtes sans imagination artistique et pour le moins, de ce que j'en ai vu, j'ai cru que je brûlerais la rétine devant la galerie des horreurs qu'il me présenta à travers son foutoir. Tout dans ces propos sonnent pompeux et pédant. Personnellement, en m'y rendant, j'avais vraiment pitié de lui, comme un adulte le serait face au gribouillage que son enfant lui tends fièrement et qu'on voudrait froisser (le papier, pas l'enfant, chers lecteurs).
J'exagère sans doute, car le trait dans ses dessins et peintures sont aussi sûr que celui qui les a produit. Néanmoins, je n'arrive guère à comprendre l'engouement autour de cet homme dont la banalité assomme autant que la pédanterie. Parce qu'il est insolent et nonchalant, on en fait un culte, mais moi qui ait consulté un grand critique d'art, Georg Ivanovitch, nous sommes tombés d'accord sur le fait que ce peintre méritait tout juste de faire le portrait de sa mémé pour lui offrir à Noël.

Mais pire encore...

Au-delà de la ridicule façade d'artiste pédant sans talent, ce triste sire se révèle un dangereux personnage, comme en révèle l'agressivité qu'il a eut à l'égard de plusieurs personnes.
Chuck, psychanalyste dont le renom doit devenir un impératif, dresse un analyse sans compromis et bien sombre de monsieur de Habsbourg: "Centré sur lui-même, c'est un spécimen assez intéressant. Presque bestiale, car il n'a d'importance que lui-même. C'est une sorte de mâle dominant qu'on aurait émasculé, et qui depuis éprouverait une jalousie farouche à tout ce qui toucherait de près ou de loin à ce qu'il considère comme son territoire."
Et voilà qui est assez révélateur de ce dont nous parlions précédemment.

La vérité, c'est que si je devais recroiser cette stupide créature, je lui jetterais un bénitier à la tête !
Et je pense que nous conviendrons tous pour dire que si la liste d'ennemi de cet ennemi de l'intelligence s'allonge, cela n'est pas dû au hasard.
Mais après tout, pourquoi m'énerver sur la stupidité de cet homme ? Simplement parce qu'en tant qu'artiste, son influence, et surtout dans les tabloïds car il ne mérite pas mieux, est énorme sur la population. Le meilleur moyen de faire disparaître cet objet de l'opprobre est de ne plus lui donner d'attention. Je lance donc un appel massif afin de boycotter Masturbourg.

Parce que la stupidité ne doit pas être une norme de notre société, jetons aux oubliettes le porte-drapeau de la connerie humaine.

Ulric Difeable

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Ψ Messages : : 315
Ψ Date d'inscription : 20/01/2015



Message Sujet: Re: Sorcière Hebdo Jeu 5 Fév - 16:54

Jane Hardwick, tenancière de cinéma ratée !
« Croisons les doigts pour qu’un jour elle tire une balle dans son jolie minois…  »



S’il advenait un jour qu’une grande catastrophe survienne sur notre terre, dans le genre météorites qui défigurent notre belle planète, qui survivra ? Les plus gros et les plus puissants animaux ? Certes non. Les dinosaures sont passés par la trappe avant qu’on ait pu déclamer un vers de Shakespeare, et ce sont de petits animaux d’une laideur sans nom et d’une fragilité désarmante qui sont devenus maîtres du monde. Quand les moldus ont provoqué de fortes irradiations à cause de l’accident d’une centrale nucléaire à Tchernobyl, qui a continué à hanter les lieux comme si de rien était (précisons que les lieux sont toujours invivables pour des humains) : je vous le donne dans le mille, les cafards.

Jane Hardwick a, pour moi, moins de valeur qu’un cafard, dans le sens où elle résiste à tout avec une puissance indéfectible. Elle est indésirable, mais survit à tout. Ne dit-on pas que ce sont les meilleurs qui partent les premiers ? Qui restent le plus longtemps, alors si ce ne sont les pires ?

Quand j’ai eu vent des nouvelles de sa prétendue mort, je me suis réjoui en pensant que faire un blâme funèbre aurait quelque chose de singulièrement agréable à rédiger. Selon mes informateurs, elle se serait réveillée de blessures qui auraient dû être mortelle. J’ai donc cherché un titre à cet article qui aurait moindrement de la gueule en comparaison à « blâme funèbre ». Mais les heures passés à écrire et raturer des idées pour remplacer cette illumination de génie n’y ont rien fait.

Je pense que quand un journaliste a trouvé un titre aussi génial, il est tout à fait criminel de se réveiller ensuite. C’est faire preuve d’une bien mauvaise volonté et provoquer de faux espoirs à toute une population désireuse de voir la connerie humaine s’amoindrir. Elle ne nous aura pas fait cette joie. Je ne suis pas du genre à encourager le meurtre (ce serait mal me connaître, vous dirais mes proches), mais pour Hardwick, je suis prêt à faire abstraction de ce grand principe.

Que le lecteur comprenne bien que je n’ai point de haine pour la demoiselle mais un profond mépris. Son ouverture de cinéma était une erreur monumentale, à mon avis. Non pas qu’insérer un peu de la culture moldue fut une mauvaise idée (il faudra bien qu’un jour les sorciers admettent qu’ils sont au moins aussi inférieurs que les moldus), mais elle était une mauvaise vendeuse, tirant une tronche aussi charmante que celle d’un bouledogue. Et la pauvre, n’a guère appris à parler, mais plutôt à aboyer, ou à grogner si vous avez de la chance et qu’elle se trouve dans un bon jour. Elle doit souffrir chaque fois qu’elle sourit, ce que je ne lui ai jamais vu faire.

Pour tenir un cinéma dans le monde sorcier, il faudrait quelqu’un de jovial, de sympathique et d’une capacité à gérer un commerce.

Toutes ces qualités, Hardwick ne les a pas, à ma connaissance.

Ulric Difeable

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Ψ Messages : : 315
Ψ Date d'inscription : 20/01/2015



Message Sujet: Re: Sorcière Hebdo Jeu 5 Fév - 16:56

Poudlard, antre de la débauche !
« Savez-vous ce que font vos enfants lorsque la nuit tombe ? »


Quels parents sorciers n'ont jamais rêvé, en regardant leurs si chères et si mignonnes petites têtes blondes de ce jour où un majestueux hibou viendrait apporter cette lettre qui ouvrirait à leur progéniture les portes de ce prestigieux et si réputé pensionnat ? Qui n'a jamais formé pour ses enfants les plus pieux et ambitieux des projets ? Réponse : tout le monde l'a fait ! Et, jusqu'à très récemment, Poudlard n'avait jamais failli à sa réputation !

Mais les temps changent et les choses, visiblement, aussi. Et au-delà même de ce que l'on pouvait seulement imaginer ! Et depuis la mort de ce cher Albus Dumbledore, il semblerait que sa remplaçante, la très respectable Minerva McGonagall ait comme qui dirait quelques difficultés à maintenir une discipline et une moralité de plus en plus mise à mal par des élèves, et pire encore un personnel, qui s'ils venaient à se confesser feraient rougir n'importe quel prêtre !

Depuis quelques temps déjà des rumeurs couraient sur la facilité que nos jeunes filles de si bonnes familles avaient d'envoyer valser leurs petites culottes et leur chasteté. Et bien il semblerait que ces damoiselles aient tant apprécié les travaux pratiques que certaines se retrouvent désormais enceintes ! Whisper Morgenstern, élève brillante de septième année pourra-t-elle passer ses ASPIC ou les nausées l'en empêcheront-elles ? Athina Mayfair, la si douce et innocente princesse à son Ministre de père aurait-elle jalousé sa belle-mère au point de vouloir l'imiter ? Quoiqu'il en soit il est désormais avéré que l'adolescente de quinze printemps porte elle aussi un polichinelle dans son petit tiroir ! Et, cerise sur ce gâteau indigeste, le nom du père semble poser quelques problèmes. Gabriel Stevenson comme l'affirme celui-ci ? Alexander Black Mayfair, ce qui ferait de l'enfant le fruit d'un hideux inceste ? Peu importe le résultat est là : nos filles sont des débauchées !

Et quand elles ne le deviennent pas naturellement il se murmure que le personnel de Poudlard se ferait une joie de les y aider ! Ainsi certains petits bavards nous ont rapporté que l'ancien héros de guerre, Neville Londubat en personne, serait bien plus porté sur la gente féminine qu'il ne le prétend ! Et sa préférence semblerait aller aux blondes ! Souvent aperçu en compagnie de sa collègue, Raphaëlle de Marivaux, il fut aussi envoyé à l'infirmerie après un malencontreux accident. Accident dans lequel lui et Miss Eden Elbaz, élève de septième année, se seraient retrouvés tendrement enlacés aux bas des escaliers ! Et comme par hasard tous deux auraient passé de longs moments seuls dans cette même infirmerie ! A faire quoi ? On se le demande ! Ou pas, d'ailleurs...

Pauvre Poudlard ! Dumbledore doit se retourner dans sa tombe à n'en pas douter ! Que sont donc devenues les valeurs si chères à son cœur ? Au même endroit que les culottes de nos filles sans doutes... Que l'alcool coule à flots et que le tabac et autre substances déconseillées ou prohibées circulent entre les murs du vieux pensionnat cela n'est qu'un secret de polichinelle depuis longtemps éventé ! Mais que le taux de natalité monte en flèche cela est nouveau ! Et pour le moins inquiétant !

Nous adressons nos plus sincères pensées et encouragements à Dante Stewart, infirmier de Poudlard qui ne doit plus savoir où donner de la tête devant ce flot de patientes hors normes qui ne cessent de venir quémander conseils et secours ! Courage Mr Stewart ! Bientôt la retraite ! A moins qu'il ne soit temps pour Minerva McGonagall, visiblement plus en phase avec son temps, de prendre la sienne ? Bonne question ne pensez-vous pas ?

Et, à la rentrée, nous conseillons au Choixpeau de distribuer pilules et préservatifs aux nouveaux élèves ! Qu'ils apprennent au moins à sortir couverts ! A défaut d'apprendre autre chose...

Une petite souris en direct de Poudlard

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé






Message Sujet: Re: Sorcière Hebdo

Revenir en haut Aller en bas
 

Sorcière Hebdo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fête de la citrouille et de la sorcière à Beire Le Chatel
» Consultation Livres Hebdo? (&autres revues professionnel
» Mon chapeau de gentille sorcière
» la sorcière avec la boîte de mouchoirs
» [E] Une verrue de sorcière B à 3500 GG ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Temptations :: Ψ La Bible de Seven Ψ :: ϟ Préparez-vous au pire :: Le Monde de Seven :: La Presse-